ATTENTIONCe document est un document de découvertte et de lecture mais aussi d'étude sociologique, linguistique, et de sociologie.

L'offre d'ouverture de ce document par l'hébergeur de mon site n'est pas satisfaisante. Le logiciel utilisé par "123web" pour l'ouverture de fichiers PDF, ne respecte pas les règles de confidentialité que j'ai prescrites et n'offre pas l'option de "Recherche Avancée". Je vous conseille de télécharger ce fichier sur votre HDD et ensuite d'utiliser un logiciel qui vous permet cette option. Si vous désirez obtenir une copie de ce fichier PDF, vous pouvez m'adresser une demande à : "nialpi@gmail.com"

 

Anthologie des Expressions Belliloises, de P GALLEN

Lien pour le fichier PDF, en bas de cette page.

Pierre GALLEN a écrit, page 4 de son Anthologie :

La langue originelle des habitants de Belle-Ile est le breton du pays de Vannes. Sa place dans l'histoire de notre île est très importante comme le prouvent les noms de famille, et même certains surnoms, ainsi que les toponymes : comme les noms des rochers de la côte et la désignation de toutes les parcelles de terrain sur les matrices communales ….

… Au début du XIXème siècle, le breton était la seule langue parlée dans l'île, en dehors des militaires de la garnison, des fonctionnaires et des notables installés à Palais, ainsi que des pêcheurs et marins navigant sur les navires long-courriers et des jeunes hommes enrôlés dans les forces navales …

…Le breton de Belle Île a commencé à perdre ses caractéristiques vers 1850, pour adopter, petit à petit, l'orthographe française. L'exemple le plus révélateur est celui de l'emploi des verbes, la désinence ER est ajoutée au radical breton : picosser, skraper, lonker, dégouazer..., au grand désespoir des instituteurs lorsqu'ils devaient corriger les rédactions émaillées de ces mots pittoresques …

 Nos parents, nos grands parents, nos arrières grands-parents… s'exprimaient de manière différente de notre manière actuelle, langue, syntaxe, vocabulaire, grammaire …

À Belle-Ile, le parler était celui du pays de Vannes, du breton.

Puis est venue la langue française qui a révolutionné en quelques générations, la façon de s'exprimer, une langue nouvelle, sa syntaxe, son vocabulaire, sa grammaire …etc. En est résulté le parler bellilois c'est à dire la langue française dans laquelle ont subsisté des mots, des tournures de phrase de l'ancien parler.

Nous avons connu, dans notre enfance, un peu de ce parler bellilois ; il existe ainsi des mots qui ont fait partie de notre langage d'enfants et dont on se souvient, un peu.

Ces restes du parler bellilois sont à leur tour en passe de disparaitre.

- N'y a-t-il pas un peu de curiosité de savoir ce que "Pomponidjew " désigne ?

- Qu'était-ce donc que du "canvew" ?

- À ne plus savoir ce que veut dire "fais chouk",

- De ne pas comprendre la signification de "un morceau rapporté".

Vous pouvez connaitre toutes ces tournures propres au parler bellilois sur :

ANTHOLOGIE BELLILOISE 2017 filigrané